Menu

[REPORT] #RANDOM – Tournus Crit 2

Un petit roue en Bourgogne 06 juillet 2017 Crit Bnji

Notre périple au Tournus crit 2 ne fut pas de tout repos ! Après s’être inscrits avec Pm, Matthieu D. Et moi même totalement à l’arrache en prenant les 3 dernières places, nous avons commencé à la façon de nous rendre là bas. Chance pour nous, l’organisation offre un emplacement de camping, j’ai une grande tente, tout roule. Il ne reste plus qu’à trouver le moyen de nous rendre là-bas. 

Pm dégotte la voiture, et je m’occupe du porte vélo. Nous décidons de nous joindre à un autre groupe, la team Fixie Warehouse et la team du vélodrome afin de pouvoir réduire les coûts. 

Rendez-vous le samedi matin 8h30 pour un départ 9h vers la porte d’Orléans. Nous faisons le voyage avec Anthony et Guillaume de la Team FXWH. On parle du Crit de nos expériences urbaine, le voyage passe très vite. 

Arrivé à Tournus vers 14h, nous prenons place sur le parking coureur en bordure du circuit. Les routes ne ferment qu’à 17h, nous tentons de faire quelques reconnaissances du circuit, mais cela est trop dangereux au vu de la visibilité réduite dans les virages et le fait que le circuit n’est pas totalement fermé aux voitures et piétons. 

Nous décidons donc d’aller faire le repérage à pied après être allé retirer nos dossards. 

Une fois le repérage fait, nous nous posons la question sur les braquets à prendre pour être le plus à l’aise possible. Tandis que certains restent flous sur le braquet qu’ils utilisent, n’ayant pas de couronne de 48, j’opte pour un 49×15 afin de ne pas trop me fatiguer dans les nombreuses relances. Pm lui opte pour un 48×14 tandis qu’Antho met un 48×16. Julia chez les filles optera pour un 46×16.

Une fois les braquets posés, on attend que le circuit soit fermé pour faire une reconnaissance de 20 min entre 19H et 19H20. 
La reconnaissance se passe plutôt bien, quelques virages sont assez techniques, mais le circuit reste plutôt rapide. On teste les différentes trajectoires, à quelle vitesse prendre tel ou tel virage, quand relancer, ou laisser tourner les jambes, etc  

À peine la reconnaissance terminée, une fine pluie commence à tomber et le premier groupe de qualification (le mien) est appelé sur la ligne de départ. Je pars dans la qualif avec quelques gros joueurs, Olivier Leroy, Antho, Alex ou encore Charlie Conord, mais je reste concentré sur ma course. Ma stratégie reste simple, prendre une roue plus forte que moi et rester dedans pour économiser mes forces pour la final. 


Top départ, je clip direct YESSS !! ) et pars plutôt bien et la drama premier virage vers la gauche, je glisse et tombe. Je me rattrape pas trop mal avec la main ce qui me permet de me relever rapidement. Je renfourche mon vélo et c’est repartie. Je pars donc dernier (je crois, pas le temps de regarder derrière) de la qualification. Au fur et a mesure, je remonte quelques mecs, d’autres chutes et perdent du temps, je finis entre la 17e et 20e place de qualifications qui me place donc en final B

Les autres groupes de qualifications passent, pas mal de personnes tombent à cause la pluie. Pm fait le choix de partir tranquillement et d’augmenter la cadence à chaque tour. Il finira aussi en final B. C’est notre premier cri de la saison, allons-y tranquillement pour pas se blesser. 

Au tour des filles !! On se place au bord du circuit pour encourager Julia et Caro de la team FXWH car elles ont elle aussi de grosses clientes. Très vite 2 groupes se forment, un composé de Éléonore Saraiva et Camille Undy et un autre de Julia, Caroline et Apolline. Les autres concurrentes sont plus éparpillées. Julia finira par remonter dans les 5 derniers tours et prendra la tête de la course pour gagner !!!! 

C’est parti pour la Final B, perso, je ne le sens pas du tout, ma jambe commence à picoter (je me suis refroidis), je préfère ne pas prendre le départ histoire de ne pas me blesser. Je passe ma roue avant à PM qui avait un pneu en fin de vie et il part prendre le départ. 
Top départ, les premiers arrivent dans la longue ligne droite ou nous nous sommes positionnés pour encourager PM. Premier tour, il est en troisième position. Au fur et à mesure, un petit groupe de 3 se forme en tête, PM en fait partie. L’euphorie commence à monter, s’il ne chute pas, il est sur le podium !! 
Dernier tour, PM passe deuxième, mais la première montre de gros signes de fatigue. Connaissant le personnage, je sais qu’il reste une dernière petite réserve à PM. Il finira par le doubler dans la ligne droite avant là l’arrivée et remportera la final B !!. 

Bon, on est pas mal les Parisiens !! Deux première place déjà entre Julia et PM. C’est parti pour la final A ou Alex, Guillaume et Antho sont en liste. La final A est impressionnante, on remarque tout de suite la différence de niveau !! La tête de course file à une vitesse !! Quel beau spectacle !!. 

La course se termine, on fait le podium, nous sommes ravis pour Julia et PM qui montent sur la première marche dans leurs catégories respectives :))). Une fois finis, on retourne aux voitures histoire de faire quelques échanges de matos entre les voitures, car une partie ne dort pas sur place.

Réorganisation faite, on file au camping avec PM, Julia et Antho pour y installer nos tentes et prendre une petite douche avant de filer à l’After Party. Une petite douche froide plus tard (pas d’eau chaude dispo ) on file a l’after party prendre une bonne pizza et un petite mousse après cette grosse journée. On y croisera Tim Cérésa (3ème de la final A) avec qui nous avons bien échangé. 

Zou au dodo !!

Merci a la team Fixie Warehouse, on a passé un bon moment en votre compagnie 😉

Merci encore Mister Maxime Poisson et les bénévoles , c’était un super événement !! On reviendra l’année prochaine (sans la pluie) !!